Un cadeau pour les 30 premières commande sur le site !

Tout frais sorti des presses, 10 histoires pour les petites consciences arrive dans la boutique. Il sera disponible également en librairie à partir du 15 mars prochain.

Troisième livre audio publié en circuit court, destiné aux 5 ans et plus.

Un musicien si virtuose que les soldats oublient de faire la guerre, un dragon qui crache de l’eau, un pirate caractériel abandonné sur une île déserte, un taureau qui refuse de combattre, un libraire confronté… à des enfants. Voici quelques-uns des personnages singuliers que vous croiserez ici.

Une occasion rêvée pour éveiller les petites consciences et réveiller les grands ! Plus de détails par ici.

Pour fêter sa sortie en fanfare, comme il se doit, on a décidé de vous faire un beau cadeau.

Les 30 premières personnes qui commanderont le livre audio par ici recevront en plus du CD, un livre dédicacé (d’un des textes du programme).

Sachant que la plupart de ces livres sont épuisés…

3, 2, 1, c’est parti ! Qui sera la première, la premier ?

N’hésitez pas à partager cette bonne nouvelle.

2022, à nous deux !

L’année commence et je vous la souhaite bonne et savoureuse, remplie d’amour, en espérant, entre autres, que nous parviendrons à faire reculer les deux verrues mortifères que sont le patriarcat et le capitalisme, deux désastres qui viennent d’ailleurs du même monde, celui qu’il faut démonter pour en construire un meilleur, à moins qu’il n’explose de lui-même compte tenu de son état de décrépitude.

Comme chaque année depuis déjà… quelques années, cette année sera ponctuée pour moi de sorties de livres et de projets à développer ou à naître. Certains de ces derniers sont déjà très avancés, d’autres à peine embryonnaires. On fait le point aujourd’hui en commençant par les prochaines sorties.

En mars, le 23 pour être précis, vous trouverez enfin en librairie Maldoror et moi, dans la somptueuse collection 1 000 feuilles dirigé par Franck Marguin chez Glénat. Aux pinceaux, le fabulous Laurent Richard. Un opus sombre, un hommage à Lautréamont et à ses Chants de Maldoror, l’histoire du jeune Martin et de sa rencontre avec cette œuvre à la puissance hors du commun. La publication a été un peu retardée à cause de… vous savez bien quoi. Voici la couv presque finalisée. Laurent s’est surpassé. Quand vous verrez l’intérieur…

Avant fin mars, les plus petits pourront découvrir un nouveau livre audio, avec une volonté de circuit court, comme pour les deux précédents. On se tourne avec celui-là vers des textes engagés pour les petits, même si les deux opus précédents l’étaient déjà, engagés. Au programme, anticapitalisme, antimilitarisme, acceptation des différences, anticonformisme… La couv est signée… Laurent Richard (tiens tiens, le même mais dans un style différent). Côté guitare et mixage, on a confié tout l’habillage des textes au guitariste Arthur Broyart. C’est Marine Cariou qui réalise la maquette. Pressage et impression à Châteaubourg, chez Conflikt Arts.

Avril et mai verront l’arrivée de deux nouveaux volumes de la collection « Et si on parlait de », écrits en collaboration avec le psychologue Baptiste Fiche, pour Hygée éditions. Le premier, La disparition de ma maîtresse, est consacré au deuil et illustré par Marine Cariou. Le second traite du surinvestissement parental. Il est Illustré par Francesca Carabelli et s’intitule Mes parents trop parents.

On vous prépare aussi avec les éditions de la Cabane bleue un nouveau titre de la collection « Suis du doigt » consacré au hérisson. Il sera magnifiquement illustré par Léonie Koelsch. Un petite image en couleur pour vous donner une idée du travail en cours.

Je n’ai pas encore la date exacte mais le deuxième tome de l’Encyclopédie des peurs sortira à l’automne, probablement en septembre, chez Jungle, grâce aux pinceaux de Ewen Blain, en plein chantier en ce moment au niveau du dessin. Sans rien dévoiler de cette nouvelle aventure de Lili, voici deux petits avant-goûts. Lili en pantalon et Rudy, avec qui elle fera équipe, en quelque sorte. Direction… eh bien vous le saurez bien assez tôt. En attendant, si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez lire le tome 1, L’achluophobie, disponible en librairie.

Lili
Rudy

Du côté des chantiers, me concernant, je suis toujours plongé dans Les Ambassadeurs, roman graphique antispéciste, avec Laurent Richard (pour ne pas changer). Voici une planche animalière encore en noir et blanc (couleur à venir). Ce livre verra le jour en 2023 chez Jungle.

Fin du chantier pour moi en février. Pour le scénario. Le travail de ping-pong avec Laurent sera bien entendu loin d’être fini à ce stade.

Je tourne autour depuis un moment mais rapidement, dans le courant du printemps, je vais me remettre également à travailler sur un texte de roman pour adulte.

Un nouveau livre audio en chantier

Après 10 histoires d’animaux pour les petits et 14 contes animaliers pour les petits, vous trouverez début 2022 sur la boutique de ce site et en librairie un nouvel opus intitulé 10 histoires pour éveiller les petites consciences. Je vous présente la pochette. Laurent Richard nous a autorisé à reproduire quelques-uns de ses dessins. C’est super beau. Merci Laurent.

Illustrations : Laurent Richard

On garde la même équipe pour le reste du travail. Textes et lecture par ma pomme, Arthur Broyart pour la guitare et le mixage, Marine Cariou pour la maquette. Cette petite merveille engagée ira se faire presser d’ici quelques semaines chez nos amis de Conflikt’Arts du côté de Châteaubourg. Toujours la même volonté de circuit court.

Arthur Broyart au travail…
Marine Cariou au travail…

Que trouverez-vous sur ce livre audio ? Des textes engagés, la plupart ayant été publiés ces dernières années chez Milan, dans la collection Poche Benjamin, deux d’entre eux étant toujours disponibles d’ailleurs. Tout cela pour les petites oreilles à partir de 4 ans.

Des histoires anticapitalistes, anticonformistes, pacifiques, écologiques… Je reviendrai plus tard sur les textes qui seront proposés dans ce nouvel écrin. Cerise sur le gâteau, les fichiers MP3 seront offerts sur simple demande, en plus du CD. De quoi contenter tout le monde.

En attendant l’arrivée de cette nouvelle proposition, si vous souhaitez faire un cadeau original et produit localement, en circuit court, en partenariat étroit avec le Père Noël bien entendu, je vous invite à vous rapprocher de votre libraire indépendant préféré ou, si vous préférez, à vous rendre sur la boutique de ce site afin d’acquérir 10 histoires d’animaux pour les petits et 14 contes animaliers pour les petits.

Belle fin d’année à toutes et tous !

Les Ambassadeurs… point d’étape

Depuis quelques mois déjà, le début de cette année si l’on prend en compte les premières recherches, lectures qui permettent d’alimenter ce genre de projet au long cours, je suis plongé dans l’écriture des Ambassadeurs. Arrivé à peu près à mi-parcours au niveau du scénario, avançant aussi à mesure que Laurent Richard dessine les premières planches, change un ou plusieurs éléments ici et là, je commence à m’attacher à ces 5 adolescents, à leur aventure.

Les Ambassadeurs. Work in progress

Une fois de plus, je me rends compte de la chance que j’ai de pouvoir travailler en binôme avec Laurent, de façon toujours aussi constructive. C’est un ping-pong permanent pour améliorer la narration, sa fluidité. Passionnant, vraiment. J’aime ce moment où les personnages, une fois passées les premières planches, une fois les premières planches dessinées, semblent acquérir une forme d’autonomie. Je tourne autour, j’apprends à connaître chacune et chacun, je m’étonne ou non de leurs réactions.

Si tout se déroule comme prévu, le travail devrait être achevé côté scénario fin janvier au plus tard. Quant au dessin, compte tenu des 120 planches prévues, eh bien il faudra attendre quelques mois de plus, forcément.

Le livre devrait pointer son nez début 2023, aux éditions Jungle. Merci à Estelle Dumesnil pour sa confiance.

L’histoire de Bas les masques…

En 2005, je réponds à l’invitation de Soazig Le Bail, Alors éditrice chez Thierry Magnier. Elle vient de retenir Une bonne équipe pour la collection Petite poche. C’est ma première publication en littérature jeunesse. Soazig souhaite réaliser un recueil de nouvelles collectif sur le thème de l’écologie. J’accepte avec plaisir sa proposition. Intitulé initialement Salades vertes (d’où la présence des salades sur la couverture), les éditions Thierry Magnier se décident finalement pour un titre plus neutre… Et puis l’idée n’était pas de raconter des salades… Ce sera donc ces Nouvelles vertes, joliment préfacées par Hubert Reeves.

Je propose un texte intitulé Bas les masques. Ce qui m’intéresse ici, c’est d’imaginer un monde irrespirable, dans lequel on doit porter des masques à gaz et des combinaisons pour survivre. Je pense « écologie » bien sûr, mais aussi l’idée est pour moi de réfléchir aux corps cachés, à ce qu’on ne peut pas voir. J’imagine une histoire d’amour entre deux ados, un personnage de vieux résistant également, qui vient témoigner du monde d’avant dans une classe, un monde où les masques n’étaient pas nécessaires.

Quand j’étais en 4e, un résistant qui avait été emprisonné dans les camps de concentration était venu témoigner dans ma classe. Son visage ne m’a jamais quitté. Le silence qui régnait dans la classe quand il parlait. La force de son récit. Ses larmes retenues.

Nouvelles vertes a été régulièrement réimprimé depuis 2005, plus d’une dizaine de fois. Le recueil fait partie des recommandations de l’Éducation nationale. Il a été traduit en coréen. C’est mon texte qui a servi d’inspiration pour la couverture dans ce pays.

Avec le Covid, Bas les masques a commencé à résonner différemment. Et puis, en 2005, j’avais situé mon texte dans un futur proche. Sont évoqués par exemple des mouvements sociaux d’octobre 2020… Des enseignants m’ont contacté pour me dire à quel point le texte avait touché leurs élèves. J’en ai été très… touché.

J’ai décidé de mettre à disposition sur mon site Internet ma nouvelle. C’est de loin l’article qui est le plus souvent lu. Plus de 900 fois tout de même…

Et puis cette année, cerise sur le gâteau, j’ai appris qu’un extrait serait reproduit dans un manuel scolaire. Je suis donc au chapitre « science fiction » du manuel de français de 5e proposé par Hachette, aux côté de Mary Shelley, J.H Rosny ainé, de Jean-Pierre Andrevon et Frank Herbert. Et comme si cela ne suffisait pas, eh bien on m’a annoncé il y a quelques jours qu’un extrait de Bas les masques serait repris en novembre dans une anthologie publiée aux éditions Bruno Doucey et intitulée Des voix pour la Terre.

L’histoire d’Agla

Il y a quelques mois, les membres de Agla & the Crows, groupe de rock rennais actif depuis 2019, m’ont contacté pour que je rassemble leurs idées et écrive l’histoire de l’être singulier qui parcourt leurs morceaux. Toujours désireux de tenter de nouvelles expériences de narration, j’ai accepté immédiatement, touché aussi par la confiance qu’ils me témoignaient. Entrer dans leur monde commun… Rien que ça. Très honoré de participer à cette aventure.

Ils m’ont fourni les grandes lignes de leur histoire fantasmée et j’ai construit progressivement un récit, que nous avons relu, modifié ensemble. L’histoire d’Agla a été illustrée par le trait sombre de la talentueuse 6PIEDSSOUTERRE.

Le résultat, vous pouvez le découvrir dès aujourd’hui, et même en direct si vous en avez envie.

Ce soir, Agla & the Crows organise en effet sa release party pour fêter conjointement la sortie d’Agla, le livre donc, et de leur deuxième EP, Khoffi. En première partie de soirée, vous pourrez goûter à l’univers de Jeanne Bonjour. Et ce soir, 6PIEDSSOUSTERRE et ma pomme seront à votre disposition pour une séance de dédicace.

Très belle soirée en perspective. Agla & the Crows sera en tournée ensuite une bonne partie de l’automne, ici ou là.

Livre et CD en vente également sur leur site : https://aglaandthecrowsshop.bigcartel.com/products

Le très beau clip de leur morceau Follesex, c’est par ici : https://www.youtube.com/watch?v=IV09-LDTZeQ&t=1s

Et ils sont sur Bandcamp aussi : https://aglathecrows.bandcamp.com/

Les Ambassadeurs… en chantier

Dans la pratique de mon métier j’ai appris, au fil des années, à mener plusieurs chantiers de front… De temps en temps, c’est un vaste chantier qui s’ouvre, de plusieurs mois, voire davantage.

Après une première étape de recherches menée à bien grâce à l’équipe de l’association de la Turmelière qui m’a accueilli en résidence durant trois mois, et à mon compagnon de route, le talentueux Laurent Richard, me voilà plongé dans l’écriture proprement dite du scénario des Ambassadeurs qui devrait, quand il sera terminé, atteindre environ 120 planches.

Si je peux envisager sereinement de prendre le temps qu’il me faut pour mener mon histoire à son terme, c’est aussi grâce à la confiance des éditions Jungle et de leur éditrice, Estelle Dumesnil.

Je vous montrerai ici sans doute quelques images du Work in progress mais c’est encore un peu tôt. Avec Laurent, nous pratiquons un vrai travail de duo. De nombreux échanges nous sont nécessaires avant d’arriver à fixer nos pages, notre histoire en images.

Ce matin, en découpant quelques planches…. j’ai pensé à deux ou trois choses…

Tenter de dire ce qui nous anime et comment tout cela s’opère en nous. Penser que les personnages mènent un genre de vie autonome une fois qu’on les a modelés, cela paraît douteux, un peu extrême. J’ai lu quelques lignes sur le sujet, il y a un moment, dans un livre de Stephen King, Sac d’os, si mes souvenirs sont bons. Mais il existe bel et bien quelque chose de miraculeux. Il faut de la sueur. Nous faisons un vrai travail, nous, les raconteurs d’histoires. Mais ça ne suffit pas. Et la magie du reste me plaît bien, j’avoue.

Comme un univers qu’on déplierait progressivement. Si l’on prend garde à ce que rien ne se déchire, si on se donne le temps, on s’aperçoit que tout ou presque, en tout cas le squelette au moins, était en dormance en nous, des morceaux de notre histoire à agencer, réagencer. Tout trouve à un moment, à force de recherches, de tâtonnements, une logique. Et ça se déplie. Notre travail, écrire des histoires, c’est peut-être, sans doute, avant tout, disposer de cette capacité-là, l’entretenir aussi ; cette capacité à engranger les images, les sensations, et à tenter de les réassembler pour en faire un objet de fiction qui aidera à démêler tout cela, qui apportera la clarté qui nous manquait.

2 nouveaux livres paraîtront en septembre

Deux nouveaux livres pour la jeunesse sortiront cet automne…

Le premier, La crise d’ado de mon grand-frère , publié chez Hygée éditions, vient étoffer la collection Et si on parlait de…, élaborée à hauteur d’enfant, avec la collaboration du psychologue Baptiste Fiche. Ce cinquième opus, illustré par l’ami Laurent Richard, aborde l’adolescence et les conduites à risque. Il arrive en librairie le 9 septembre. Très heureux de poursuivre ce chemin des livres qui soignent…

À la maison, rien ne va plus pour Théo. Swan, son grand-frère adoré, ne veut plus jouer avec lui. Depuis quelques semaines, il l’ignore et préfère rester dans sa chambre ou passer du temps avec ses copains. Entre Swan et les parents, tout est prétexte à conflits. Que se passe-t-il à la maison ? Théo voudrait bien le savoir…

Et il vous faudra attendre la fin du mois pour découvrir le premier tome de L’Encyclopédie des peurs. Partez à l’aventure et tremblez avec Lili et son chien Raspoutine…

Dans son manoir gothique, Clara Baldamore met le point final à son œuvre, l’Encyclopédie de la peur. Toutes les peurs humaines y sont répertoriées, leurs essences analysées. C’est un grand pas pour la science ! Malheureusement, le chien Raspoutine se jette sur le livre dès que Clara a le dos tourné. Toute une vie de travail est réduite à néant… Compte tenu de son âge, elle ne pourra jamais rattraper les pertes. À moins… À moins que l’arrivée impromptue de sa petite-fille ne lui offre une solution ? Oui, mais Lili sera-t-elle à la hauteur des épreuves terrifiantes qui l’attendent ? Rapportera-t-elle la précieuse essence de la peur du noir ?

L’Encyclopédie des peurs, portée par le pinceau coloré et dynamique de Ewen Blain, est publiée chez Jungle.

Le tome 2 arrivera courant 2022.

En chantier… et prochainement en librairie aussi…

Ces derniers mois ont été très féconds, notamment en raison d’une résidence de trois mois à Liré, près d’Ancenis, pour laquelle j’ai été accueilli par l’association La Turmelière. Merci à toute l’équipe de m’avoir permis de développer un nouvel univers, en collaboration avec Laurent Richard. Après une pause bien méritée cet été, la réalisation du scénario des Ambassadeurs me prendra bien trois mois, je pense. Contrat signé avec les éditions Jungle pour une parution en 2023.

Les Ambassadeurs véhicule un propos antispéciste qui permet de nous penser enfin comme appartenant à un tout avec lequel nous devons nous réconcilier. Les auteurs ont retenu la thématique de la métamorphose afin d’évoquer ce que pourrait, devrait être la place de l’être humain dans son environnement, avec l’intention d’envisager tout cela positivement, dynamiquement, comme le fait par exemple le philosophe Baptiste Morizot dans ses écrits. Pas d’ambiance de fin du monde ici, pas de dystopie. Les héros seront combatifs et les auteurs travailleront à rester constructifs, à imaginer un futur vivable. Dans cette histoire, on pourrait évoquer un anthropomorphisme à l’envers. Non des animaux humanisés mais bien des humains animalisés, ré-ensauvagés, prenant conscience de l’importance de leurs frères et sœurs non-humains. Grâce à la métamorphose, on évoque aussi bien la thématique de l’évolution que celle des mutations, des mutants. On raccroche alors un univers proche de celui du comics et des X-Men mais on privilégie un décor rural actuel dans l’hexagone.

Dessin et couleur : Laurent Richard. Les ambassadeurs

Actuellement, Ewen Blain poursuit le dessin et la couleur pour le premier volume de L’encyclopédie des peurs, qui sortira en septembre 2021 Chez Jungle également. L’histoire de Lili, petite-fille d’une aventurière, qui n’a pas froid aux yeux. Un récit que j’espère haletant. Une bande dessinée drôle dans laquelle les personnages courent très souvent… La preuve avec cette image. Le dessin hyper dynamique d’Ewen va à ravir à cette encyclopédie (volume 2 courant 2022).

Dessin et couleurs : Ewen Blain. L’encyclopédie des peurs

Un peu plus tard… l’ouvrage est fini depuis un petit moment déjà mais sa publication a été retardée à cause d’un risque d’engorgement des tuyaux de la sacro-sainte et interminable chaîne du livre. On file chez les adultes là, avec ce récit construit avec Laurent Richard (encore lui) autour des ténébreux Chants de Maldoror de Lautréamont. L’histoire de Martin, tout jeune adulte, qui plonge dans une lecture qui ne sera pas sans conséquences… Pour vous faire patienter, voici la couverture et quelques images. Il sortira chez Glénat, dans la somptueuse collection 1 000 feuilles, en janvier 2022.

Dessin : Laurent Richard
Dessin : Laurent Richard

Côté lectures-performances… eh bien nous serons Laurent Richard, Arthur Broyart et moi-même le 8 octobre à Ancenis, chapelle des Ursulines, pour une lecture dessinée et musicale autour d’Antonin Artaud. Merci à la librairie Plume et fabulettes pour cette jolie proposition. On espère tourner un peu avec cette formule. Médiathécaires de partout, n’hésitez pas à me contacter si vous avez envie de nous accueillir !

Enfin, je vous prépare pour 2022 un nouveau Suis du doigt avec La Cabane bleue… Sur quel animal ? Mystère et boule de gomme mais sachez que ce livre ne manquera pas de piquants. Et du côté de chez Hygée éditions, la collection Et si on parlait de s’agrandira encore un petit peu en 2022, avec un titre sur le deuil et un autre sur le burn-out parental. Je vous en dis plus dans les prochains mois.

Pour ce qui est du circuit court et de l’autoproduction, avant la fin de l’année, je serai en mesure de vous proposer un nouveau livre audio…

En attendant, eh bien 10 histoires d’animaux pour les petits et 14 contes animaliers pour les petits sont toujours disponibles dans la boutique, par ici (expédition dans la journée) ou en les commandant chez votre libraire.

Bel été !

Suis du doigt l’éléphant

Sixième volume de la collection, après l’abeille, l’ours polaire, la tortue de mer, le loup et la chauve-souris, le magnifique Suis du doigt l’éléphant publié à la Cabane bleue est arrivé vendredi dernier en librairie. Il est très joliment illustré par Laura Fanelli.

Merci à Sarah et Angela pour leur confiance renouvelée… Quel plaisir de travailler dans notre cabane.

Sur le chemin qui serpente de page en page, à toi de choisir quel éléphant tu vas suivre ! Veux-tu accompagner le troupeau qui avance en file indienne ou assister à la naissance de l’éléphanteau ? Te baigner au point d’eau ou t’approcher du village ? À chaque lecture, tu pourras faire des choix différents et ainsi découvrir de nouveaux aspects de la vie de cet animal fascinant. Relecture scientifique par Elephant Haven, sanctuaire européen pour éléphants.

Un documentaire ludique à déguster à partir de 3 ans.