C’est pas encore la rentrée mais presque alors…

Après une belle coupure cette été, me revoilà au bureau avec un planning qui se précise pour la fin de cette année et le début de la prochaine, autant au niveau sortie que chantiers en cours… Un petit point s’impose.

Arrivée en librairie hier, j’espère que vous aurez plaisir à découvrir le tome 2 de L’encyclopédie des peurs. Tremblez si vous avez peur des clowns… et des fantômes.

Dans son manoir, Clara Baldamore reconstitue L’Encyclopédie des peurs, l’oeuvre de sa vie, grâce à sa petite-fille Lili, envoyée en mission à travers le monde. Cette fois, l’enjeu est de taille : capturer les précieuses phasmophobie (peur des fantômes) et coulrophobie (peur des clowns). Et quoi de mieux qu’une fête foraine pour surprendre des peureux ? Direction l’Amérique !

Les pinceaux dynamiques d’Ewen Blain vous entraîneront loin et à toute vitesse. Ce sont les éditions Jungle qui nous permettent de poursuivre l’aventure et je m’en réjouis. Si les ventes sont au rendez-vous… eh bien on pourrait bien partir rapidement sur un troisième opus.

Début septembre sortira chez Hygée éditions le 7e volume d’une collection que j’ai imaginée et que je développe avec le psychologue Baptiste Fiche autour de sujets de santé publique. Très joliment illustré par Francesca Carabelli, j’espère que Mes parents trop parents, consacré au surinvestissement parental, vous ravira.

Dès que Suzy rentre de l’école, elle est habituée à suivre le programme très chargé que ses parents lui ont concocté. Après les devoirs, quiz, activités manuelles ou sport si le temps le permet. Mercredi, basket, clarinette et anglais. Pour Suzy, c’est la normalité. Elle ne se rend pas compte que ses parents sont surinvestis, souhaitent être les meilleurs parents du monde. Mais un soir, Suzy est fatiguée, elle voudrait juste ne rien faire et passer un mercredi chez sa copine Lola… Mais comment faire comprendre à ses parents que « trop c’est trop » sans qu’ils se fâchent ? Ce nouvel album propose de mettre en lumière ces parents qui veulent trop en faire pour leurs enfants en les sollicitant chaque jour sans leur permettre de souffler ou de jouer avec leurs copains.Il s’adresse aux familles, aux médiathèques et à tous les professionnels confrontés à ces situations (psychologues, enseignants, infirmiers et médecins scolaires…)

La rentrée sera aussi l’occasion pour moi de remettre le nez dans plusieurs chantiers… dont un projet pour les éditions de La Cabane bleue. Il est un peu tôt encore pour vous en parler. Quelques salons et ateliers à venir également…

Je finis ce billet en revenant sur une publication de juin qui, je l’avoue, m’a rendu un peu fier. Dans sa collection Classiques et contemporains, Magnard a décidé de publier une anthologie nommée Sept nouvelles de la terre.

Le « casting » est impressionnant. J’ai de quoi être intimidé. C’est Bas les masques, nouvelle initialement publiée chez Thierry Magnier en 2005 dans le recueil Nouvelles vertes qui est reprise ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s