Mon papa, ce champion…

En 2021, nous poursuivons avec Hygée éditions le développement de cette belle collection, Et si on parlait de. Après Ma mère à deux vitesses (consacré à la bipolarité), Mon ami hors du commun (sur l’autisme Asperger), Mon papy tête en l’air (sur la maladie d’Alzheimer), deux nouveaux titres verront le jour, Mon papa, ce champion le 6 mai (sur le cancer) et La crise d’ado de mon grand-frère le 26 août (consacré à l’adolescence et aux conduites à risque).

Ces albums, qu’on peut lire dès 6 ans, sont tous construits sur le même modèle. Une histoire vue à travers les yeux d’un enfant, sur une situation difficile qui surgit dans sa famille, et des pages documentaires écrites par un psychologue. L’enfant entre dans le cabinet du professionnel pour lui poser des questions.

Afin de mener ces jolis chantiers… qui deviennent des livres pour mieux comprendre, accepter nos différences, apporter des réponses, apaiser, eh bien nous sommes une petite équipe de choc. Je remercie du fond du cœur toute l’équipe éditoriale de Hygée éditions (branche grand-public des Presses de l’École des hautes études en santé publique) : Émilie pour les débuts, Julie aujourd’hui, Sébastien également. Et dans la barque, nous avons emmené avec nous Laurent Richard et Benjamin Strickler, illustrateurs de grand talent. La place de Baptiste Fiche, psychologue, est également primordiale pour assurer la cohérence de l’ensemble.

En 2021… vous découvrirez un premier titre au mois de mai. Mon papa, ce champion. Illustré par Benjamin Strickler, je vous présente aujourd’hui une couverture presque définitive. C’est l’histoire d’un combat, celui d’un papa contre le cancer… mais aussi celui du reste de la famille. Quel regard porte Lilou sur ce qui se déroule durant ces quelques mois ?

Un peu plus tard, le 26 août, eh bien ce sera l’arrivée en librairie de La crise d’ado de mon grand-frère. Cette fois, illustrations de Laurent Richard (un aperçu ci-après). Les déboires de Théo face à la transformation de son grand-frère Swan. Pas facile de se retrouver à la porte de la chambre de son frère… quand on jouait ensemble au foot il y a encore quelques mois de cela.

Laisser un commentaire