Le bouquet de Maurice

Maurice aime le jaune. C’est sa couleur préférée. Maurice aime les fleurs aussi. Mais pas les prétentieuses. Pas les compliquées. Maurice aime celles qui dépassent. Celles qui poussent dans les prés, les talus. Sur le bord des routes, dans les plis du goudron. Les fleurs à qui on n’a rien demandé. Celles qui font pester certains jardiniers.

*

Maurice aime les fleurs qui dérangent ceux qui aiment tout ranger. D’ailleurs, Maurice n’aime pas ranger. Chez lui, c’est toujours le chantier.

*

Maurice aime les ajoncs, les boutons d’or, les genêts. Quoi encore ? Arnica, aigremoine. Achillée, chélidoine. Coucou, gentiane. Jonquille, jussie. Salsifis, pissenlit. Et le cœur des pâquerettes aussi.

*

Ce matin, Maurice se promène. Dans les près, les talus. Sur le bord des routes. Maurice regarde ses fleurs préférées. Elles sont toutes là. Va-t-il faire un joli bouquet pour l’offrir à sa fiancée ?

*

Surtout pas. Pourtant, Maurice ferait tout pour Lucette. Décrocher la lune. Déplacer des montagnes. Sauter à l’élastique. Il ferait même de la course à pied si elle lui demandait. Il ferait tout mais pas n’importe quoi.

*

La fiancée de Maurice est très jolie. Petit ventre rond. Poils gris. Maurice en est fou. Oui mais ce n’est pas une raison.

*

Maurice est très timide. En réalité, Lucette n’est pas sa fiancée. Enfin pas encore. Il ne lui a pas dit qu’il l’aimait. Pourtant, son cœur bat fort. Il meurt d’envie de la câliner.

*

C’est un peu compliqué. Maurice est un ours très timide et très gros. Ça ne facilite pas les choses. Même si Maurice se fiche de ce que les autres pensent. Maurice s’assoit sur le qu’en dira-t-on. Et quand un ours s’assoit…

*

Alors un joli bouquet, ce serait pourtant une solution. Maurice irait trouver Lucette et lui tendrait. Il n’aurait pas besoin de parler.

*

Oui mais son bouquet, Maurice le voit tous les jours quand il se promène. Et un bouquet, ça doit rester sur pieds.

*

Alors Maurice est en route. Maurice est décidé. Il va tout expliquer à sa presque fiancée. Et il lui proposera de se promener dans son joli bouquet plutôt. Sur le bord des routes. Dans les près, les talus.

*

Pour lui dire je t’aime, Maurice a eu une meilleure idée. Pour lui dire je t’aime sans parler.

*

Cette idée, il a mis des heures à la tricoter. Pour Lucette la frileuse, un bonnet. Un bonnet multicoloré. Et pour qu’elle n’ait plus froid aux pattes, Maurice a aussi prévu une paire de chaussettes couleur cœur de pâquerette.

*

Maurice aime Lucette. Et Maurice aime le jaune. C’est sa couleur préférée. Lucette aime les bonnets multicolorés, les chaussettes couleur cœur de pâquerette et les ours désordonnés. Alors pas besoin de fleurs coupées. Et pas besoin de parler.

Benoît BROYART

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s